Qu’est-ce que le Trading ? Guide complet 2024

Le trading consiste à acheter et vendre des actifs financiers dans le but de réaliser un profit sur les fluctuations de prix à court terme.

Cela reste encore obscure et vous voulez en savoir plus ?

💡 Nous allons expliquer clairement ce qu’est le trading. Puis nous expliquerons ce que vous pouvez trader (action, forex, cryptomonnaies) et les stratégies les plus populaires (day trading, scalping, swing).

Enfin nous vous expliquerons les bases pour débuter, et la meilleure plateforme de trading du moment !

Comprendre les bases du trading

Qu’est-ce que le trading ?

Le trading est une discipline qui consiste à acheter et vendre des actifs financiers (des actions, des devises, etc.) avec pour objectif de générer des profits à partir des variations de leurs prix sur le marché.

Il est différent de l’investissement en bourse qui cherche plutôt des gains sur le long terme par la conservation des actifs.

Comment fonctionne le trading ?

Voici le processus pour faire du trading :

  1. Sélectionner un marché. Pour trader, vous devez sélectionner un marché financier (on détaille cela un peu plus loin). Votre choix dépendra de vos affinités, connaissances et expériences.
  2. Choisir un titre financier et l’analyser. Cela peut être une action (de préférence quand on débute) ou un produit dérivé. Etudiez la via l’analyse technique ou fondamentale (on expliquera ces deux types d’analyse un peu plus bas).
  3. Déterminez le point d’entrée. Autrement dit à quel cours (prix) vous allez acheter votre titre financier. Vous allez également déterminer à quel cours il sera opportun de clôturer (vendre) votre position.
  4. Exécutez votre ordre d’achat. Pour cela, vous allez devoir passer par un courtier. La plupart donnent accès à une plateforme de trading en ligne qui vous permet de passer vos ordres de manière autonome.
  5. Gestion et clôture des positions. Surveillez vos positions. Vous devez être prêts à réagir rapidement aux fluctuations du marché pour réaliser des profits ou minimiser les pertes. Il est recommandé d’utiliser des ordres automatiques au cas où le cours dépasserait une certaine limite en votre absence. Clôturez votre position en passant un ordre de vente.

Combien ça rapporte ?

Historiquement, la bourse est l’un des placements les plus rentables. Même si elle peut être très volatile le court terme, le marché action est en constante hausse sur le long terme.

On peut citer comme exemple l’évolution de l’indice MSCI World, qui est le baromètre des actions mondiales : il a réalisé en moyenne 8,4% de rendement par an depuis sa création en 1987 !

C’est le cas de la plupart des grands indices boursiers :

Cours du SP500
Cours du CAC 40 GR

Mais l’objectif du trading est de faire mieux que les rendements standards du marché. On parle alors de « battre le marché ».

La performance du trader dépend largement de sa capacité individuelle, mais également des conditions générales du marché. Par exemple, générer une performance de +10% peut sembler moins impressionnant dans un marché globalement haussier à +30%, mais devient remarquable si le marché global est en baisse de -15%.

Les rendements dégagés par les traders peuvent donc varier considérablement. Sur le site du courtier eToro, qui héberge une communauté active de traders partageant publiquement leurs performances, on peut voir que les traders les plus performants ont réalisé plus de 100% de rendement sur les 12 derniers mois !

À l’opposé, les moins bons ont subi jusqu’à -40% de perte…

Cette disparité de performance entre les traders nous rappelle que le trading comporte des risques. Il est possible de perdre tout ou partie du capital investi. C’est pourquoi il est important de bien se former lorsqu’on se lance dans le trading, comme nous l’expliquerons plus bas.

Sur quoi trader : les marchés et instruments financiers

Concrètement qu’est-ce que vous achetez et vendez quand vous faites du trading ? Réponse : des instruments financiers. Il en existe une multitude, mais nous allons nous intéresser uniquement ceux auxquels vous avez accès en tant que trader particulier.

Les instruments financiers

💵 Les titres vifs

Les titres vifs désignent des titres achetées directement et détenues en propre par l’investisseur. Les deux principaux sont :

Les actions

Les actions sont des instruments financiers représentant une part de propriété dans une entreprise. Les détenteurs d’actions peuvent bénéficier de dividendes, qui sont des parts des bénéfices de l’entreprise, et ont souvent droit de vote sur les décisions importantes lors des assemblées générales des actionnaires.

Les obligations

Les obligations sont des instruments financiers de dette par lesquels un investisseur prête de l’argent à un émetteur (gouvernement ou entreprise) en échange de paiements d’intérêts fixes et du remboursement du principal à une date d’échéance déterminée. Elles sont considérées comme des investissements moins risqués par rapport aux actions.

🌍 Les fonds d’investissements

Les fonds d’investissement sont des pools de capitaux provenant de plusieurs investisseurs, utilisés pour acquérir un portefeuille diversifié d’actifs financiers. En tant que trader professionnel, vous allez pouvoir utiliser :

Les ETF

Les ETF (Exchange-Traded Funds) sont des instruments financiers qui répliquent la performance d’un indice, d’un secteur, ou d’un panier d’actifs. Ils combinent la diversification d’un fonds d’investissement avec la facilité d’achat et de vente d’une action en bourse, offrant une option d’investissement flexible et accessible aux investisseurs.

Les OPCVM

Les OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) sont des fonds d’investissement qui regroupent les capitaux de plusieurs investisseurs pour investir dans divers actifs financiers, tels que des actions, des obligations, ou d’autres instruments. Gérés par des professionnels, ils visent à maximiser les retours pour les investisseurs tout en diluant le risque grâce à la diversification du portefeuille.

⚡ Les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies sont des monnaies numériques décentralisées, basées sur la technologie blockchain, qui facilitent les transactions sécurisées en ligne. Elles fonctionnent sans l’intermédiaire des banques traditionnelles, offrant une nouvelle forme d’investissement et de spéculation grâce à leur volatilité et leur potentiel de croissance rapide. Les plus connues sont Bitcoin et Ethereum.

🔀 Les produits dérivés

Les produits dérivés sont des instruments financiers dont la valeur est dérivée de celle d’un ou plusieurs actifs sous-jacents (une action, une obligation, une matière première, etc.). Les principaux produits dérivés accessibles aux traders particuliers sont :

Les CFD

Les CFD (Contrats sur la Différence) sont des instruments financiers dérivés permettant aux investisseurs de spéculer sur les mouvements de prix d’actifs sous-jacents, comme des actions, des indices, ou des matières premières, sans en détenir la propriété. Ils offrent la possibilité de profiter des fluctuations de prix dans les deux sens, à la hausse comme à la baisse, souvent avec l’utilisation d’un effet de levier, augmentant ainsi le potentiel de profit ainsi que le risque de perte.

Les warrants

Les warrants sont des instruments financiers dérivés qui donnent le droit, mais pas l’obligation, d’acheter (warrant d’achat) ou de vendre (warrant de vente) un actif sous-jacent à un prix fixé à l’avance (prix d’exercice), jusqu’à une date spécifique (échéance). Ils permettent aux investisseurs de spéculer sur la hausse ou la baisse des marchés avec un investissement initial relativement faible, offrant un potentiel de gain élevé tout en limitant les pertes au montant investi.

Il en existe bien d’autres (options, futures, etc.) mais encore une fois je me focalise ici sur les titres financiers que vous pouvez trader en tant que particulier.

Maintenant que vous connaissez les titres financiers sur lesquels vous allez pouvoir faire du trading, où pouvez-vous les acheter ou vendre ? Réponse : sur les marchés financiers !

Les marchés financiers

Le trading se fait sur les marchés financiers. Il s’agit de places d’échange où se rencontrent offre et demande pour divers actifs tels que les actions ou les devises. Ces interactions offre vs. demande déterminent le prix des actifs.

Voyons les principaux marchés financier auxquels vous pouvez avoir accès, en tant que trader particulier.

Le marché actions

C’est le lieu où les investisseurs achètent et vendent des actions. On parle de marché primaire lorsque les entreprises émettent de nouvelles actions ou s’introduisent en bourse (IPO), et de marché secondaire lorsque les actions déjà émises sont échangées.

Le marché obligataire

Le marché obligataire est le lieu où s’échangent des titres de dette, appelés obligations. Comme pour les marchés actions, il existe un marché obligataire primaire et secondaire.

Le marché des devises (Forex)

Le marché des devises, ou Forex, est le lieu de négoce des monnaies mondiales. Les investisseurs et spéculateurs échangent des devises pour profiter des fluctuations des taux de change, faisant du Forex le plus grand marché financier en termes de volume d’échange quotidien.

Le marché des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies est un lieu où les investisseurs achètent, vendent et échangent des monnaies virtuelles comme le Bitcoin. Ce marché est connu pour sa volatilité élevée, offrant des opportunités de gains rapides tout en comportant un risque significatif.

Maintenant que nous avons vu sur quoi il est possible de faire du trading, explorons les méthodes utilisés par les traders :

Les techniques utilisées pour faire du trading

Les méthodes d’analyse utilisées

Le trading s’appuie sur différentes techniques d’analyse pour prendre les décisions d’achat/vente. Les deux principales sont :

L’analyse technique et graphique

L’analyse technique et graphique sont au cœur de la stratégie de nombreux traders. Ces méthodes se concentrent sur l’étude des mouvements de prix passés pour anticiper les futures tendances des cours de bourse.

  • L’analyse technique. Elle se base sur des indicateurs mathématiques et statistiques pour évaluer le comportement d’un cours de bourse. Parmi les outils les plus utilisés, on trouve les ratios de Fibonacci, les indicateurs stochastiques, le RSI (Relative Strength Index) ou encore le nuage Ichimoku. Ces indicateurs servent à identifier le meilleur moment pour acheter et vendre un titre financier.
  • Analyse graphique. Cette approche recherche des modèles (appelés « patterns ») dans les graphiques des cours de bourse. Il y a par exemple les triangles, les têtes épaules, ou les doubles sommets (exemple en image ci-dessous). L’idée est de reconnaitre le début d’un pattern qui se dessine et d’anticiper la suite de son évolution.
Exemple d’une analyse graphique depuis une plateforme XTB.

L’analyse fondamentale

Contrairement aux approches précédentes, l’analyse fondamentale vise à estimer la valeur intrinsèque d’un actif en se basant sur des données économiques et financières. Elle examine les états financiers d’une entreprise, sa position dans l’industrie, la qualité de sa gestion, ainsi que les conditions macroéconomiques et microéconomiques influentes.

Bien que parfois mise de côté par les traders orientés vers le court terme, l’analyse fondamentale peut enrichir l’analyse technique en offrant une compréhension profonde des forces sous-jacentes qui influencent les tendances du marché.

Voyons maintenant les principales stratégies de trading accessibles aux traders particuliers.

Les différentes stratégies de trading

Les stratégies de trading varient largement en fonction de l’horizon temporel, des objectifs de profit, et du niveau de risque que les traders sont prêts à accepter. Voici quelques-unes des stratégies de trading les plus courantes :

Le Trading de position

Le trading de position implique de garder une position ouverte sur une longue durée. Le trader donne moins d’importance aux fluctuations du marché à court terme et détient généralement une position pendant des semaines, des mois, voire des années. Cette stratégie nécessite une compréhension approfondie des fondamentaux du marché et une analyse des tendances à long terme.

Principaux avantages :

  • Le rapport rendement/risque est d’autant plus élevé que l’horizon de temps est long
  • Profite de la tendance des marchés

Principaux inconvénients :

  • Les capitaux investis sont immobilisés
  • Vous êtes exposés aux risques de retournements de marché
Je vous mets une vidéo Tutoriel sur le trading de position. Elle date un peu, mais est toujours d’actualité 👇

Le Trading de tendance

Le trading de tendance est une stratégie qui consiste à acheter des actifs lorsqu’ils sont en tendance haussière et à vendre lorsqu’ils sont en tendance baissière. Les traders de tendance cherchent à exploiter la direction générale du marché plutôt que de réaliser des profits sur de petits mouvements de prix.

Principaux avantages :

  • Le rapport rendement/risque est d’autant plus élevé que l’horizon de temps est long
  • Profite de la tendance des marchés

Principaux inconvénients :

  • Exige de la discipline et de la patience
  • Vulnérabilité aux inversions de tendance

Le Swing Trading

Le swing trading est une méthode qui cible la capture des tendances du marché, en entrant au début et en sortant peu avant leur achèvement. La durée des opérations s’étale de quelques jours à quelques semaines. Les adeptes de cette approche se fient essentiellement à l’analyse technique, avec un accent sur l’examen des graphiques, pour repérer les opportunités de trading efficaces.

Principaux avantages :

  • Potentiel de profits assez rapides, sans nécessité une surveillance constante

Principaux inconvénients :

  • Risque d’évènements imprévus hors des heures de marché

Le Day Trading

Le day trading implique l’achat et la vente d’instruments financiers dans le même jour de trading, avec pour objectif de réaliser des profits sur de petites fluctuations de prix au cours de la journée. Les day traders clôturent toutes leurs positions avant la fin de la journée de marché, évitant ainsi le risque de mouvements de prix indésirables qui peuvent se produire lorsque le marché est fermé.

Principaux avantages :

  • Capacité de profits potentiels immédiat
  • Pas de risques associés aux événements survenant après les heures de marché

Principaux inconvénients :

  • Demande une surveillance constante des marchés pendant les heures de trading
  • Frais de transactions élevés

Ci-dessous la meilleure vidéo de formation que j’ai trouvé à ce sujet. Mais elle est en anglais… désolé pour les anglophobes 😅 Vous pouvez activer la traduction automatique, c’est toujours mieux que rien.

Le Scalping

Le scalping est une variante du day trading. C’est l’une des stratégies de trading les plus rapides, impliquant la réalisation de profits sur de très petites fluctuations de prix. Les scalpers effectuent des dizaines, voire des centaines, de transactions en une journée, souvent en tenant une position ouverte pour seulement quelques minutes ou secondes.

Principaux avantages :

  • Accumulation rapide de gains potentiels
  • Pas de risque en votre absence

Principaux inconvénients :

  • Attention constante requise
  • Forte pression psychologique
  • Coûts de transactions élevés

Nous venons de voir les tactiques de trading les plus populaires et accessibles aux traders professionnels. Il en existe d’autres, que vous pourrez découvrir si vous voulez approfondir le sujet. Sans compter les nouvelles stratégies qui vont apparaitre avec les innovations liées à l’intelligence artificielle (IA) dans le Trading.

Comment démarrer dans le trading ?

Commencez par vous former

Le trading n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait le penser… mais il est complexe ! Pour réussir, les traders doivent avoir une compréhension approfondie de divers éléments. Cela inclut une maîtrise des mécanismes de marché, des principes économiques à la fois macro et microéconomiques, des compétences techniques spécifiques, ainsi qu’une appréhension de la psychologie des traders.

Le trading est une discipline qui s’apprend ! Vous pouvez apprendre par vous-même, ou suivre une formation de qualité (voir mon avis sur Alti Trading, la meilleure formation trading d’après moi). 

Pour exceller dans le trading, il faut joindre la théorie à la pratique. Je vous conseille de vous exercer via des comptes démo ou de commencer par investir de faibles montants pour minimiser les risques encourus.

On vous explique tout cela dans notre article : les formations en Trading.

Choisissez le bon courtier avec la bonne plateforme de trading

Pour bien trader, il faut les bons outils ! Et cela passe par un bon courtier, c’est-à-dire celui qui va proposer :

  • Une offre d’investissement diversifiée offrant un accès étendu aux principales places boursières internationales.
  • Des tarifs compétitifs qui maximisent votre rentabilité.
  • Une plateforme de trading performante, cruciale pour l’efficacité de vos opérations de trading.

Il est important d’avoir une bonne plateforme de trading. En effet, elle influence directement votre aptitude à réaliser des opérations rapidement, à obtenir des données de marché précises, et à appliquer des outils d’analyse avancés pour des décisions de trading bien fondées.

Pour vous orienter, consultez notre classement du TOP 10 meilleures plateformes de trading, conçu pour vous guider vers les options les plus adaptées à vos besoins de trading. Vous comprendrez pourquoi le numéro 1 de notre classement est le courtier XTB (voir notre avis complet sur XTB).

Ne pas oublier la fiscalité

On a tendance à l’oublier… La fiscalité a pourtant un impact significatif sur votre performance finale ! 

Elle varie selon le pays de résidence. Pour les résidents de France, par exemple, la fiscalité s’applique uniquement sur les gains réalisés (plus-values, dividendes, intérêts). Elle se calcule sur la base du montant net. Ainsi, si vous réalisez un gain de 100€ sur une transaction et subissez une perte de 30€ sur une autre, le gain net imposable est de 70€.

Les gains sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique de 30%.

Par exemple si vous investissez 10 000€ et obtenez un rendement annuel de 12%, la taxe applicable serait calculée comme suit : 10 000€ x 12% = 1 200€ de gain x 30% = 360€ d’impôts. Votre gain passe de 1 200€ brut à 840€ net

Les gains ne sont taxables qu’au moment de leur réalisation et doivent être déclarés lors de votre déclaration fiscale annuelle. Notez également que les pertes peuvent être déduites des gains futurs pendant une certaine période.

Pour minimiser l’impact fiscal, les investisseurs peuvent se tourner vers des enveloppes fiscales comme le Plan d’Épargne en Actions (PEA). Celui-ci offre des avantages fiscaux significatifs, mais connait des limites dans les options d’investissement disponibles. Il n’est pas spécialement intéressant pour le trading.

Autres sujets

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *